TDJ Sénégal

Facebook    

Terre Des Jeunes-Sénégal est une association à but non lucratif, apolitique et non confessionnelle qui a pour objet la sensibilisation des jeunes du Sénégal sur les questions de sauvegarde de l’environnement et de gestion du patrimoine naturel. Elle se propose de mener ce combat pour le Développement Durable par la promotion d'actions bénévoles de nettoyage de site, de recyclage et de reforestation. Nous ciblons dans un premier temps l’éducation environnementale des élèves et étudiants.

Notre conseil d'administration se compose de trois (4) membres:


Contexte Général

Le Sénégal est situé à l’extrême ouest africain et s’étend sur une superficie d’environ 200.000 km². Il dispose d’une façade maritime de 700 km qui lui donne un avantage pour les échanges économiques avec le reste du monde. Sa population, à moitié jeune, est estimée à 12,8 millions d’habitants en 2008 avec plus de quart vivant dans la région de Dakar.

L’économie du pays est marquée par la prépondérance de trois secteurs (la pêche, les services et agriculture) avec comme avantage la stabilité politique et la visibilité démocratique qui y prévaut. Les principales richesses connues et exploitées du sous-sol sont, entre autres, les phosphates et calcaires.

Cependant, malgré tous ces atouts, le Sénégal rencontre de nombreuses difficultés socio-économiques caractérisées par une baisse du PIB, une grande part de la population vivant en dessous du seuil de pauvreté (54% en 2001) et un taux de chômage élevé (48% en 2008).

Les principales richesses du pays relèvent du patrimoine naturel et des actions sont alors mises en œuvre pour la protection de l’environnement. 

 

Problématique de l'environnement

Sur le plan environnemental, le Sénégal a élaboré en 2006, une stratégie de développement durable et une lettre de politique sectorielle de l’environnement. Le pays accorde ainsi une importance remarquable à l’objectif n°7 des Objectifs du Millénaire pour le Développement « Assurer un environnement durable ». Les indicateurs relatifs à la préservation de l’environnement connaissent ainsi de meilleures performances par rapports aux objectifs assignés. Il s’agit entre autres du ratio reforestation/déforestation, du taux d’accès à l’eau potable et le taux d’accès à l’assainissement. Toujours dans le but d’améliorer ces indicateurs, le Sénégal a élaboré un programme d’Eau Potable et d’Assainissement du Millénaire (PEPAM) ainsi que des politiques d’amélioration du cadre de vie pour la promotion de l’habitat social. A savoir, « une famille, un toit » et « villes du Sénégal sans bidonvilles ».

Toutefois, l’environnement connait jusque-là un certain nombre de problèmes qu’il convient d’évoquer. La croissance démographique combinée à une urbanisation galopante engendre un cumul de déchets ménagers dont la gestion est confrontée à d’énormes difficultés. C’est l’exemple de Thiaroye, du canal de Fass, de la baie de Hann, de la décharge de Mbeubeus et bien d’autres espaces devenus trop exigus par rapport à la quantité de déchets qu’ils peuvent recevoir normalement. A cela s’ajoutent le manque d’espaces verts et de jardins de repos, l’absence de gestion pérenne de l’écosystème tant marin que terrestre ainsi que l’insuffisance de la sensibilisation environnementale. Il est également important de signaler la diminution progressive du couvert forestier, et donc des éléments de la biodiversité.

 

Objectifs

Le patrimoine naturel est un bien commun que l’on se doit de protéger et de conserver pour le bien-être des générations futures. Cependant, la situation de l’environnement naturel se dégrade de façon alarmante. Ce signal d’alarme est donné par la combinaison entre la forte croissance démographique de la population et l’urbanisation galopante qui a pour conséquences un cumul des déchets ménagers et une accentuation du niveau de pollution. Les problèmes de l’environnement sont également marqués par un déficit des espaces verts, l’absence de gestion des écosystèmes et le manque d’éducation et de sensibilisation environnementale.

C’est pour pallier à ces problèmes, et s’inscrire dans la logique de l’objectif n°7 des Objectifs du Millénaire pour le Développement « Assurer un environnement durable », que l’Association Terre des Jeunes-Sénégal se fixe pour objets de protéger activement l’environnement naturel. Nous participerons également à la revalorisation des connaissances environnementales de la population et encouragerons l’utilisation des énergies propres et renouvelables.

Nous entendons impliquer la jeunesse sénégalaise à la réflexion et aux actions de protection de l’environnement à travers les objectifs spécifiques suivants :

  • Participer à la revalorisation des connaissances environnementales de la population
  • Protéger activement le patrimoine naturel
  • Encourager l’utilisation des énergies propres et renouvelables.

Moyens  d'action

  • Nous  menons notre combat en faveur du développement durable à travers les moyens suivants:
  • Campagnes de sensibilisation sur les problématiques de l’environnement
  • Organisation de conférences et séminaires de formation sur les questions environnementales
  • Organisation d’activités de reboisement de site, de nettoyage de site, de recyclage et de compostage
  • Organisation de la fête de l’arbre
  • Organisation d’activités collectives de construction de latrines, de développement de réseaux de distribution d’eau, de confection de fours solaires
  • Mise en place de Jardins sur toit des villes.

 


TDJ Sénégal: Visite de la Baie de Hann

Visite de la Baie de Hann
Visite de la Baie de Hann
Visite de la Baie de Hann
Visite de la Baie de Hann
Visite de la Baie de Hann
Visite de la Baie de Hann
Visite de la Baie de Hann
Visite de la Baie de Hann
Visite de la Baie de Hann
Visite de la Baie de Hann
Visite de la Baie de Hann

Ce Jeudi 26 Janvier 2012, le Conseil d’administration de TDJ Sénégal a effectué une visite à la Baie de Hann qui a été ciblée comme site potentiel pour la mise en œuvre d’une première activité.
En effet, il y’ a 25 ans, la baie de Hann était très recherchée par les touristes. Cependant, depuis quelques années, elle fait l’objet d’une pollution ahurissante qui constitue un «scandale écologique» par les organisations écologiques.

Ce piteux état constitue une contrainte majeure pour le développement de la diversité marine et des activités économiques des riverains.
Elle est située sur la façade orientale de la presqu'île du Cap Vert entre la pointe de Bel-Air et le village de Mbao (au Nord-est de Dakar). De plus amples informations sont disponibles à travers les liens ci-dessous.
http://www.environnement-afrique.info/?La-Baie-de-Hann-vaste-poubelle
http://www.kadduyaraax.com/pdf/r%E9habilitation%20et%20amm%E9nagement%20...
http://carrapide.com/news/lecture/article/niveau-inedit-de-pollution-de-...

Cette activité est encore à l’étape d’étude de faisabilité et de recherche de partenaires. Nous attendons avec plaisir vos éventuelles suggestions et remarques.

Alida EHOUMAN
Présidente TDJ Sénégal

Drapeau: 
Pays: 
Sénégal
Actif: 
1
Syndiquer le contenu