Fête de l'arbre 2010 St. Marc -- Pourquoi planter un arbre ?

 Fondée sur une ancienne bourgade Taino connue sous le nom d'Amani-y, St Marc est à la foi un lieu de passage et une terre d’accueil. C’est aussi un lieu connu pour sa flore sous-marine. A trou zombi, qui descend jusqu'à plus de 200 m, l’on peut admirer, dit-on, la plus grosse éponge du monde, l’oreille d’éléphant. Mais à en voir par les bouteilles qui jonchent la plage, et par le déboisement des mornes qui surplombent la ville, cette présence taino en recherche constante d’harmonie avec la nature est désormais révolue ; tout comme le sens du mot Taino, pour designer la bourgade, qui s’est perdu à travers les âges et dont seules les 3 syllabes nous sont parvenues : A ma ni-y.

Ce Samedi 29 mai 2010, pour la célébration de la fête de l’arbre, une bande de jeunes St Marcois s’est mobilisée pour proposer changer la donne. Leur projet : créer un jardin scolaire à l’école Sanon Derac. A cette fin, ils ont planté plus de 60 arbres, en majorité des fruitiers (cacia, chadec, (creoles), cajou, cachiman, manguier et corossol), et sont en passe de construire une pépinière. Ils comptent planter dans l’école un total de 250 arbres jusqu’au 15 Juin. Le projet prévoit surtout la création d’une dynamique avec les jeunes, avec la création de comités qui seront en charge de veiller au suivi des arbres plantés.

Cette Journée de l’arbre, fêtée avec un jour de retard, était aussi l’occasion pour cette bande de jeunes St Marcois de lancer dans la commune, l’antenne associative fédérée à Terre des Jeunes (TdJ), une organisation transnationale basée à Montréal, qui intervient aux quatre coins du monde pour le respect de mère nature.

Pourquoi planter un arbre sera la question à laquelle la toute fraiche antenne de TdJ de St Marc s’efforcera de répondre aux jeunes de l’école Sanon Derac. « Nous voulons que les élèves « puissent mettre la main à la pate », et qu’ils puissent accompagner ces arbres dans leur croissance… que ces arbres deviennent leurs amis… » a déclaré l’un des membre du comité.

Etaient présent pour célébrer la fête de l’arbre à l’école Sanon Derac de St Marc, l’administrateur de la Mairie, l’un des juges de paix de la ville ainsi, la représentante du bureau de la MINUSTAH à St Marc, le président de Terre des Jeunes Gonaïves ainsi que 6 jeunes du réseau TdJ des écoles de Gonaïves sans oublier les 30 élèves de l’école locale. TdJ Saint Marc a profité de l’occasion pour annoncer la composition de son comité présidé par une St Marcoise qui travaille pour le National Democratic Institute (NDI) dans le Bas Artibonite. L’activité a également vu la présence d’une délégation du Programme des Volontaires des Nations Unies qui travaille avec TdJ depuis Mai 2008. 

   
   

 

Commentaires

Publier un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <h3> <h2>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Project issue numbers (ex. [#12345]) turn into links automatically.
By submitting this form, you accept the Mollom privacy policy.