Étapes de reboisement de la commune de Gros-Morne, Haïti

Étapes de reboisement de la commune de Gros-Morne, Haïti
Étapes de reboisement de la commune de Gros-Morne, Haïti
Étapes de reboisement de la commune de Gros-Morne, Haïti
Étapes de reboisement de la commune de Gros-Morne, Haïti
Étapes de reboisement de la commune de Gros-Morne, Haïti
Étapes de reboisement de la commune de Gros-Morne, Haïti
Étapes de reboisement de la commune de Gros-Morne, Haïti
Étapes de reboisement de la commune de Gros-Morne, Haïti

Par des reliefs accidentés et des mornes constitués en zigzag, Gros-Morne représente un site émerveillé pour la disposition de ses huit sections communales rangées en arc de cercle périphériquement placée par ordre autour de la ville. D’une rotation régulière en se tournant sur soi-même, on peut se compter les sections communales de l’index. Une énorme morne flaqué à quelque 3 km de la ville offre l’aisance au reboisement. L’érosion dénude systématiquement les terres escarpées de ce morne et les eaux sauvages y déferlent à une allure rapide pour se jeter à la ville. Ces malfaisantes eaux y créent des flaques nocives à la circulation des véhicules.

Sa rapidité de ces eaux sauvages font plus de tort aux habitants de la ville et aux zones avoisinantes. Elles détruisent sans merci les constructions et y déposent des terres alluvionneuses. Ces eaux, en furie vont grossir les trois rivières qui constituent l’origine de l’éboulement et de glissement de terrain sur la berge de cette dernière.
La reconstitution du manteau végétal par le remplacement des arbres disparus par la coupe abusive, s’avérerait utile pour la communauté.

L’Association des Jeunes de Gros-Morne pour le Reboisement AJGR / Terre des Jeunes lute à coté de la population Gros-Mornaise pour l’aider à surmonter certaines difficultés dans le domaine du reboisement et de la conservation de sols.
Suite à coupe abusive d’arbres qui se fait partout dans le pays ; ce coté est devenu totalement dénudé, le rendement agricole diminue considérablement ; le débit de l’eau des sources qui alimentent la population en eau potable commence à diminuer progressivement et après chaque tombée de pluie, il y a des glissements de terrain et des dégâts de ravines empêchant la population qui habite tout près de traverser. Dans ce cas, ce projet compte traiter les terres en voie de disparition, mettre en place une bonne couverture végétale et augmenter la fertilité du sol.

Voici les activités menées dans ce projet 2002-2003, dont vous verrez les fruits dans les images ci-jointes :

Le piquetage du terrain
Aménager cette portion de terre en structures biomécaniques
Plantation d’arbres
Arrosage des arbres
Corriger les ravines de 25-30-40 mètres linéaires par des murs à secs des canaux de contour pour freiner l'eau et l'érosion en période de pluie
Transformer cette espace en forêt
Des séances de formations sur la gestion et protection de l’environnement
Sarclages pour enlever les mauvaises herbes
Réaliser des jardins de cultures vivrières

En 2002-2003, le Comité Espoir Nouveaux et le Carrefour de Solidarité Internationale qui avaient financé ce projet de développement « Irrigation et appui à l’AJGR de Gros-Morne pour l’aménagement de l’espace environnementale située à coté du Collège Jean XXIII de Gros-Morne à l’entrée de la Maison SŒUR Jezi Mari de Gros-Morne.

TRAGELUS Wilson Président AJGR / Terre des Jeunes de Gros-Morne
21 octobre 2015