FÉCA/TDJ Haïti/Ayiti expose à la Journée Internationale de la Paix 2012

FÉCA/TDJ Haïti/Ayiti expose à la Journée Internationale de la Paix 2012

À l’occasion de la Journée Internationale de la Paix 2012, différentes organisations haïtiennes locales œuvrant pour la Paix se sont regroupées pour marquer cet événement le samedi 22 septembre au Champs de Mars, à Port-au-Prince. Facilité par la Minustah, avec la coordination de Viva Rio et la présence du MJSAC, cette commémoration a pris la forme d’un petit festival culturel et artistique avec des activités sportives, des danses, des scénettes de théâtre, des chants et des stands d’exposition d’objets artisanaux et de sensibilisation à la Paix. Avec un support matériel pratiquement inexistant les différentes organisations présentes ont fait tous leurs efforts pour que cette activité se réalise et sa réussite était presque un défit par rapport aux contraintes et à la conjoncture locales.
Ainsi, pendant que des groupes de jeunes sportifs et artistes venant des organisations telles que AJEEEM, Ajir Paix, Gingando pela Paz/Viva Rio, Athlétique d’Haiti, Juvenile, AMDA, Scouts, etc., performaient les uns après les autres, aux côtés de CAABEL, ARICH, Depoté (Viva Rio), RAJEPRE, HELP, PMJE, La Fondation Écosophique Caonabo (FÉCA) qui représente Terre des Jeunes Haïti/Ayiti (TDJHA) exposait le résultat de ses activités. Pour marquer le lien entre Paix et Sauvegarde de l’Environnement elle affiche ses slogans tels que « Yon bon Anviwonman egal la Pè » (Un bon Environnement c’est la Paix) ; « Plante yon Pyebwa se Konstwi la Pè » (Planter un Arbre c’est construire la Paix) ; « Yon bon Anviwonman se plis riches, se mwens mizè, se plis la Pè » (Meilleur est notre Environnement, c’est plus de Richesses, c’est moins de Misère, c’est plus la Paix), expose des objets artisanaux fait à partir de la valorisation des déchets, fait la démonstration des réchauds écologiques à pyrolyse et de ses combustibles de biomasse (briquettes et pellètes).
D’autre part, la FÉCA qui travaille pour la réhabilitation de la culture aborigène en Haïti, rappelle au jeune public haïtien que le Peuple Taïno avait été pris comme symbole de la Paix par l’UNESCO afin de récompenser les personnes qui œuvraient pour la Paix dans le Monde. Des objets et des photos représentant la culture et le mode de vie des Peuples de la Forêt sont là aussi pour témoigner qu’ils étaient des peuples très pacifiques. « Peuples de la Forêt = Peuples de la Paix ». En respectant leur environnement naturel ils favorisaient le maintient d’une certaine abondance et pouvaient espérer à une paix durable si les envahisseurs européens ne les avaient pas détruits comme le témoignait Antonio de Montésinos au début de la colonisation.
À cette commémoration, la FÉCA a été heureuse de voir d’autres organisations écologiques (RAJEPRE et PMJE) qui ont, par leur présence, renforcé le lien incontournable pour dire que pour avoir une Paix Durable il faut absolument reconstituer et protéger un environnement naturel sain et abondant en toutes ses ressources renouvelables.

Commentaires

Publier un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <h3> <h2>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Project issue numbers (ex. [#12345]) turn into links automatically.
By submitting this form, you accept the Mollom privacy policy.