La journée mondiale de l'eau célébrée à Borodougou/Commune de Bobo-Dioulasso: Corvée eau des femmes .

La journée mondiale de l'eau célébrée à Borodougou/Commune de Bobo-Dioulasso: Corvée eau des femmes .
La journée mondiale de l'eau célébrée à Borodougou/Commune de Bobo-Dioulasso: Corvée eau des femmes .

Le 22 mars 2022, les associations SEEPAT et KURU KOFE ont célébrées la journée mondiale de l’eau dans le village de Borodougou, village rattaché à la commune de Bobo-Dioulasso.
L’association KURU KOFE est engagée dans le cadre d’un programme de développement durable et intégré nommé « Un Avenir au Pays des Falaises » mené en consortium avec les associations françaises Afrat et Tetraktys. Le programme bénéficie notamment du soutien de l’Agence Française de Développement (AFD), de l’Agence de l’Eau Rhône Méditerranée Corse (AERMC) et de la Région Auvergne Rhône-Alpes (AURA) dans le cadre de la coopération décentralisée avec le Région des Hauts-Bassins. L’association SEEPAT est quant à elle fortement impliquée dans l’amélioration de l’accès à l’eau potable et l’assainissement au Burkina Faso. Elle mène des projets d’accès à l’eau potable et à l’assainissement dans la région des Hauts-Bassins plus précisément dans les communes de Bobo-Dioulasso, Satiri, Koundougou et Bama en partenariat avec les associations KYNAROU et Solidarité Eau Sud et l’ONG Aqua for all.
Les femmes du village se sont mobilisées pour accueillir les membres des deux associations chez le chef du village en présence de son représentant et du Conseiller. Elles ont partagées leur difficulté quotidienne liée à la corvée de l’eau. Une cartographie du village et des points d’eau existants a été élaborée de manière participative et un des points d’eau le plus utilisé a été identifié afin de mesurer le temps et la distance que représente la corvée de l’eau pour les femmes de Borodougou. Deux ménages les plus distants du point d’eau ont été identifiés afin de retracer le chemin entre la maison et le puits équipé d’une pompe à motricité humaine (PmH). Le même exercice a été réalisé depuis un des ménages situés à proximité de la PmH pour comparaison. Cela a permis d’en déduire que les femmes résidentes dans les ménages les plus distants mettent plus de 25 minutes à s’y rendre, attendre leur tour, pomper et enfin retourner à la maison. Elles répètent cette action jusqu’à 6 fois par jour et cela peut aller jusqu’à 12 fois lors des journées de lessives. Elles parcourent ainsi une distance d’environ 1.2 km à chaque aller-retour soit près de 7.2 km par jour, représentant plus de deux heures de temps lors d’une journée normale. Un échange sur les difficultés rencontrées ainsi que sur les bonnes pratiques liées à l’hygiène de l’eau a eu lieu à la fin de l’activité. La journée s’est clôturée par un repas convivial et le souhait de célébrer une nouvelle fois la journée mondiale de l’eau. Les associations SEEPAT et KURU KOFE ont ainsi exprimé leur satisfaction et leur souhait de continuer à sensibiliser les habitants de cette localité.

Translation Note: The French version of this content is being displayed because the Haitian creole translation is unavailable.
Groups: