Gonaïves, Haïti: La plantation à Terre-Neuve, Haïti, approche

TERRE DES JEUNES vous salue tous,

Dans quelques jours, la commune de Terre-Neuve, une localité située en amont de la ville des Gonaïves (bassin versant), bénéficiera d'une plantation d’arbres très importante.

Cette action s’inscrit dans le cadre des activités de TERRE DES JEUNES Gonaïves avec l’appui financier de la MINUSATAH via la section des Affaires Civiles. Les  Arbres sont déjà matures pour la transplantation, l’équipe de TERRE DES JEUNES et celle de la mairie de TERRE NEUVE planifient une période de plantation avec les planteurs et associations de cette commune allant du 5 juin (journée mondiale de l’environnement) au 24 juin (Journée miraculeuse des planteurs Haïtiens pour  une bonne plantation, selon leur coutume). Mais il fallait attendre une présentation de la MINUSTAH/Affaires Civiles pour planter symboliquement un de ces arbres dans la commune avant même d’inviter toute la population de TERRE NEUVE à la plantation commune. Il faut noter que toutes les espèces ont été choisies par les habitants de TERRE NEUVE tout en respectant leur nécessité et leur priorité en arbre.Lire la suite

Maroc (archives): Plantation à l'école Touggana au Maroc

Voici des photos de notre 4è journée de plantation à l'école TOUGGANA de Tasseltant. 

  Voici les activités qui ont eu lieu cette journée:

  • - Une plantation de palmiers (150) et d'oliviers (20),
  • - La décoration de 10 pots en terre et de fonds de bouteille en plastique recyclés, tous peints et fleuris par les jeunes de TDJM
  • - Un atelier de recyclage des papiers biscuits en aluminium
  • - Un concours de dessin et de la remise des cadeaux
  • Ainsi qu'un goûter présenté dans des paniers colorés.

À très bientôt, Nadia

Maroc (archives): Troisième journée de plantation au Maroc

Voici des photos de notre 3è journée de plantations dans une école rurale de Tasseltant.
Il s'agit de l'école Legouassem où nous avons planté 200 palmiers et 20 oliviers.

Nous avons, comme d'habitude, décoré la cour de l'école d'une dizaine de pots peints par nos jeunes inscrits au centre.

Les déchets étant l'un des gros problèmes de notre pays, nous avons sensibilisé les jeunes élèves à la propreté de leur environnement à travers un atelier de recyclage de bâtons de glaces et de papiers biscuits. Nous avons également projeté un diaporama sur les sacs en plastique et ses conséquences sur l'environnement.

La journée s'est terminée avec un goûter et en chansons!Notre prochaine et dernière journée (avant les fortes chaleurs de l'été) a lieu la semaine prochaine.

Nadia

Côte d'Ivoire: Côte d'Ivoire : FEDA ou APPUI A L'EDUCATION POUR L'ENVIRONNEMENT

Nous ne pouvons pas vivre sans nuire à la forêt car elle nous est utile pour nos besoins ; et pour ne pas mettre en danger notre existence, il nous faut adopter des comportements capables de protéger notre sources de subsistance. Jusqu’alors, des solutions et pas des moindres ont été proposées à travers des conventions pour une action globale et participative. Des notions nouvelles ont vu le jour, comme « Développement Durable », « Mécanismes de développement propres ». Autours de ces notions plusieurs sous thèmes dont « L’EDUCATION A L’ENVIRONNEMENT » qui fait l’objet de notre projet.  Lire la suite

Maroc (archives): Un jardin éphémère recyclé

 

 

 

 

Voici des photos de notre stand et de notre jardin éphémère au 3è Festival des Jardins de Marrakech, qui s'est tenu du 1 au 12 avril 2009.Lire la suite

Gonaïves, Haïti, Québec: Terre des jeunes Gonaïves au 5e Congrès mondial d'ERE

Le président de Terre des jeunes Gonaïves, Dieuseul Augustin, participera au 5e Congrès mondial d'éducation relative à l'environnement qui a lieu à Montréal du 10 au 14 mai 2009. Les responsables du congrès ont été enchantés de la présentation de l'organisme et l'ont invité gratuitement à faire partie du forum des ONG.

C'est avec un grand plaisir que Terre des jeunes Québec accueille Dieuseul Augustin tout au long de son séjour.
Lydie Servanin, Trésorière, TDJ

Maroc (archives): Deuxième plantation 2009 au Maroc

Notre 2e Fête de l'Arbre a eu lieu au nouveau collège Al Kindi, mercredi 25 mars 09.
Nous avons sensibilisé ce jour-là 160 élèves à la protection de la Nature et au recyclage des déchets.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Les élèves du collège, encadrés par les jeunes de Terre des Jeunes Marrakech, ont planté ce jour-là:
 
 
360 palmiers
40 oliviers
20 hibiscus
40 grenadiers nains
 
Dans les pots en couleurs, ils ont planté des gazanias et des dimorphotécas.
Tous ces arbres et ces plantes n'ont pas besoin de beaucoup d'eau et résistent
aux fortes chaleurs du Maroc!
 
 
 
Lire la suite

Québec: Terre des jeunes remercie ses bénévoles!

Déjà des milliers d'arbres plantés en 2009! Gonaïves, Gros-Morne, Côte-d'Ivoire, Maroc... et bientôt Togo, RD Congo... Terre des jeunes, c'est vous!

Maroc (archives): Première Fête de l'arbre de l'année au Maroc

Voici notre première Fête de l'Arbre de l'année. Elle a eu lieu samedi le 21 mars 2009 dans une petite école de Tasseltant.
Arbres plantés:
140 palmiers
20 oliviers
10 hibiscus
20 grenadiers nains.

 

Des élèves ont confectionné des herbiers qu'il ont affichés dans l'école.
Nous avons également organisé des activités de bricolage sur le thème de l'arbre et de l'environnement. Les élèves ont confectionné leurs oeuvres à partir de matériaux recyclés.
Il y avait aussi des beaux prix de participation.

Notre prochaine Fête de l'Arbre aura lieu le 25 mars 09 au collège Al Kindi de Tasseltant.Lire la suite

Gros-Morne (Haïti): YON TI ISTWA SOU ANVIWONMAN

-Jodi-a mwen pra-l rakonte nou  istwa yon ti Nyaj. Ti Nyaj sa-a te fèt sou lanmè.Yon jou, li t’ap pwomennen li wè yon bagay tou nwa byen lyen. Li anvi al wè sa li ye.Kè li kontan anpil.Li t’ap avanse vit… Men lè li pwoche sa li wè fè kè li tris anpil.Li wè yon tè sèch.Li wè moun k’ap swe travay tè-a. Y’ap eseye plante, men tout jefò yo p’at sèvi anyen. Se lave men, siye-l atè. Solèy t’ap boule tout bagay moun yo kòmanse dekouraje. Kèk nan yo chita, men nan machwè, yo di :se lafen defen, lamizè la pou toutan.

Youn nan moun yo gade anlè, li wè yon ti Nyaj k’ap pase. Li di :”O Bondye, si Ti Nyaj sa-a te ka bannou yon ti dlo. Tout timoun yo pran rele lapli, vini vini m’ap ba ou bonbon Ti Nyaj la reponn : zanmi m yo mwen ta kontan bannou ti gout dlo, men annou jwenn kèk pye bwa pou-m ka pete pòch dlo-a.

Moun yo gade anwo yo gade anba yo pa wè yon sèl pyebwa. pye mango yo kite rete mwa pase-a, yo koupe yo pou yo fè chabon. Tout moun ap plenyen ‘’.Mezanmi, gade yon chans nou pèdi non ! 

Van an kontinye pouse Ti Nyaj la pi devan.Lè li rive dèyè mòn nan, li wè kèk pye bwa. Li pwoche bè yo,li pike desann, li desann jouk li kontre ak tèt pye bwa yo. Atò moun yo tande yon sèl gwo kout loray ki fèt nan syèl la. Pòch la pete epi Ti Nyaj la kòmanse  voye dlo tou patou.Lire la suite

Gonaïves, Haïti: Un projet de reboisement et nettoyage à Terre Neuve, Haïti

TERRE NEUVE, le 8 mars 2009 - L'equipe de Terre des Jeunes Gonaives a fini l'installation de la pépinière à TERRE NEUVE. Nous travaillons sans prendre souffle de façon à profiter de la saison pluvieuse qui débute ces jours-ci.

 

 

 

 

 

Nous avons fait :

  • le nivellement
  • l'achat de la terre noire
  • l'application du fumier et du compost
  • le remplissage des 8000 pots
  • l'installation de la pépinière (tonnelle)
  • les semis
  • le traitement

Nous avons aussi organisé la sécurité et le recrutement du personnel.

Tout est clair, le travail le plus dur est fait. Il va maintenant falloir attendre la germination, l'émission des embryons, la maturité et le grand jour des plantations entre le dernier vendredi du mois de mai (Fête de l'arbre) et le 5 juin (la journee mondiale de l'environnement). Nous sommes confiants que tout y ira dans le respect des engagements, l'exactitude et la sincerité de notre équipe sur place.
 
Parallèlement, nous travaillons sur la mobilisation des planteurs et des habitants de la zone, histoire de renforcer la sensibilisation et l'éducation environnementale dans la zone.

Gros-Morne (Haïti): Une rencontre productive à Gros-Morne

Ce mardi 3 février 2009 au parc forestier de Jean XXIII de Gros-Morne, une localité située  à quelque kilomètres de l’entrée nord de la ville des Gonaives, a eu lieu à la 9e assemblée générale de l’Association des Jeunes de Gros-morne Pour le Reboisement (AJGR). Pour renouveler sa volonté de travailler avec les jeunes haïtien et du monde entier, Terre des Jeunes a pris part a cette assemblée qui avait réunis pas mal de personnalités de plusieurs secteurs de la vie courante de cette commune du département de l’Artibonite, citons les Scouts d’Haïti, les représentants de l’église Catholique de la région et les écoles pour ne citer que cela. Nos deux organisations ont affiché leur vif intérêt commun pour la lutte au reboisement avec la jeunesse du monde entier.

En cette joyeuse circonstance Terre des Jeunes a remis une quantité d’ouvrages « Agir pour l’environnement » aux responsables de AJGR et les Scouts pour renforcer la promotion de l’éducation à l’environnement en Haïti en complicité avec la Fédération des amis de la nature (FAN).

Tous les participants à la rencontre ont félicité et remercié l’équipe Terre des Jeunes pour sa contribution dans des actions liées à un changement de comportement au niveau de la jeunesse haïtienne et spécialement celle de Gros-Morne.

Les Scouts de Gros-Morne-Haïti ont promis dorénavant de travailler en étroite collaboration avec l’équipe des Terre des Jeunes dans l’idée de prendre une nouvelle orientation dans la lutte pour le reboisement d’Haïti.

Ayiti se volonte’m ak volonte’w ki pou change’l

Augustin pour la délégation de TERRE DES JEUNESLire la suite

Gonaïves, Haïti: TERRE DES JEUNES 11 ONZE ANS PLUS TARD AUX GONAIVES-HAITI

(Février 1998- Février 2009)

Un haïtien pour une graine et
une graine pour un arbre en Haïti 

Ce texte provient du  groupe d'Ariane Philemon que nous remercions.Lire la suite

Certains pays font face à des problèmes environnementaux sérieux liés à leurs industries polluantes ou à l'émission massive de gaz à effet de serre. Chez nous, en Haïti, ces problèmes sont moins importants que la déforestation abusive de nos compatriotes dans le but de survivre. Mais, peu importe le pays ou son empreinte écologique, une chose est certaine, la dégradation de l'environnement est intimement liée à l'action humaine. Que devrions nous faire la jeunesse Haïtienne ?
Partons un PEU à la base :
Le PEU de gestes sont comptés. Si seulement un million des 8 millions d'habitants de notre pays décide chacun de faire son tri sélectif (graine de vie) et de mettre en terre des graines pour faire pousser deux plantes, seulement DEUX, cela fera deux millions d'arbres et d'arbustes qui pourront être transplantés à des endroits stratégiques et qui auront pour effet: de retenir la terre, d'attirer les pluies, de nourrir ....

Gonaïves, Haïti: Une formation en gestion de risques et désastres adressée aux écoles des Gonaïves

 

 

Ce 16 Janvier 2008 avait lieu, aux Gonaïves, une projection-débat portant sur le thème de l’état de l’environnement dans le monde. Cette séance est la première d’une série de sept autres s’inscrivant dans le cadre d’une formation en prévention des risques et désastres organisée par les Volontaires des Nations Unies et l’organisation transnationale Terre des Jeunes. Plus d’une centaine de jeunes en classes de Rhéto et Philo issus de la cinquantaine d’écoles que compte la ville (deux élèves par école) ont assisté à cette première.

Les élèves présents ont pu assister, à l’Alliance Française à la projection du film d’Al Gore, «Une vérité qui dérange », un film documentaire américain traitant du changement climatique, spécialement du réchauffement planétaire, réalisé par Davis Guggenheim. Al Gore, ancien vice-président des États-Unis d'Amérique et nouveau prix Nobel de la paix 2007, y tient le premier rôle. Le film est basé en grande partie sur une présentation multimédia que Gore a préparée pour sa campagne de sensibilisation sur le réchauffement climatique. Il fut présenté en avant-première en 2006 au Festival du film de Sundance, puis au Festival de Cannes 2006. Dans ce film, « l’ex-futur président des Etats-Unis » (comme il se définit lui-même de façon ironique après sa victoire/défaite sur Bush Junior) met en lumière la quasi-unanimité des scientifiques s'accordant sur le réchauffement global de la Terre, débat sur la politique et l'économie du réchauffement global, et décrit les conséquences graves que le changement du climat produira si la quantité de production humaine de gaz à effet de serre (avant tout le gaz carbonique : CO² n'est pas significativement réduite dans un futur très proche.

Antji Daniel Ouachée, le responsable national de Terre des Jeunes qui enseigne aussi les sciences de l’environnement au CREFI (Université des Sciences de l’Education) à Port-au-Prince s’est chargé de présenter une synthèse du film et a rappelé toute la polémique que le film a suscité, surtout au sein des milieux d’affaire. Les élèves ont par la suite posé des questions sur le film.Lire la suite

Gros-Morne (Haïti): Un très beau message d'espoir de Gros-Morne. Lisez ceci!

100_0664
 

Haïti : la terre s’effondre sous nos pieds, des cris d’alarme sont lancés. Haïti non seulement l’un des pays les plus pauvres du monde mais aussi l’un de ceux ou les ressources naturelles sont les plus dévastées, les plus épuisées. La dégradation de l’environnement, due principalement au phénomène de déboisement, a pris de telles proportions que les experts parlent d’une catastrophe écologique et que certains prédisent la disparition de toutes les ressources forestières du pays d’ici une dizaine d’année, à moins que l’on prenne des mesures drastiques pour renverser les tendances actuelles, ce qui suppose une stabilité politique inexistante actuellement. Le cas d'Haïti révèle clairement les relations entre l’écologie et la politique :il met à nu les liens entre la dégradation de l’environnement et les formes de domination tant internes qu’externes.

A Gros-Morne, un jeune,TRAGELUS Cherubin, ayant participé, avec le concours des deux Paroisses de Sherbrooke jumelées avec la notre, a un séminaire de formation ou il a été fortement sensibilisé à la situation dramatique d’Haïti. Il a formé une Association de jeunes « A.J.G.R »(Association des Jeunes de Gros-Morne Pour le Reboisement), afin de les mettre en action pour changer la situation de la région. Ces jeunes très motivés travaillent de toutes leurs forces à la conscientisation de la population,et se sont personnellement engagés dans un important projet de reboisement qui est source d’espoir pour notre localité. Voici ce que l’un d’entre eux, TRAGELUS Wilson, écrit aux autres jeunes de chez nous :Lire la suite

Gonaïves, Haïti: Journée internationale des Volontaires en Haïti et l’inauguration d’un jardin communautaire aux Gonaïves

 

 

 

 

 

 

Pour plus de photos voir http://reforestation.net/image/tid/10

L’Organisation transnationale Terre des Jeunes et e Programme Volontaires des Nations Unies en Haïti ont inauguré un jardin communautaire, le 5 décembre 2008, au Lycée du Bicentenaire des Gonaïves. Cette activité rentre dans le cadre de la commémoration de la Journée internationale des Volontaires. Des personnalités de la MINUSTAH dont le Représentant spécial adjoint principal du Secrétaire Général des Nations Unies, Luis Carlos da Costa, le représentant de la délégation de Terre des Jeunes en Haïti, Daniel Antji Ouaché et des autorités haïtiennes ont pris part à la cérémonie et ont planté tous de façon symbolique un arbre pour commémorer cette journée centrée sur la thématique de l‘environnement.

« Ce jardin communautaire / scolaire va nous permettre d’obtenir, au fur et mesure, un changement de comportement chez les jeunes et écoliers de la région, vis-à-vis de leur environnement et la rénovation le contact de nos chers compatriotes à la nature », a pour sa part déclaré, Joël Dieuseul Augustin, agronome, coordinateur de projet pour Terre des Jeunes, une Organisation transnationale dont le siège est au Canada, et qui possède des représentations aux Gonaïves et a Port-au-Prince.Lire la suite

Gonaïves, Haïti: Un jardin communautaire voit enfin le jour aux Gonaïves

 

PARTENAIRES
Terre des Jeunes
Fondation Roncalli
La MINUSTAH
Le Programme des Volontaires des Nations Unies en Haïti (Partenariat entre UNV COT/ PNUD, UNV Support Unit de la MINUSTAH) et autres organisations de volontaires basées aux Gonaïves
École du Bicentenaire

L'initiative de Terre des jeunes Gonaïves de créer un jardin communautaire derrière l'école du Bicentenaire a suscité beaucoup d'enthousiasme, chez les élèves comme chez les autorités locales et les organisations internationales. Voyez notre galerie photo pour d'autres images.

Suite à la mise en place du projet par Terre des jeunes, des bénévoles de Terre des jeunes, des élèves et des Volontaires des Nations-Unies travaillent d'arrache-pied, tout le mois de novembre, pour nettoyer le terrain, planter des arbres et des semences maraîchères.

1.Nettoyage du terrain du jardin
2.Construction d’une clôture vivant avec des bambous et des gommiers
3.Réparations du puits
4.Plantations de 200 plantules d’arbres
5.Installation d’une pompe manuelle
6. Protection de plantules et arrosage.
7.Début de la production maraichère.
8.Un reposoir et une pépinière seront aussi bientôt réalisés.

Le Jardin sera inauguré le 5 décembre 2008, Journée internationale des Volontaires, et certaines personnalités planteront un arbre aux cotés des enfants. Une formation en risques et désastres sera planifiée avec les organisations partenaires en décembre/janvier et devrait débuter en février et durer durant toute la saison sèche jusqu'à la Fête de l’arbre (en Juin).

Des Spots seront diffusés par la radio une semaine avant l'inauguration par MINUSTAH FM (dans tout le pays) et par les principales radios des Gonaïves et de Port-au-Prince afin de sensibiliser les Haïtiens à l’importance de l’action volontaire. La journée sera couverte par Minustah FM et par les principales radios des Gonaïves. Les spots sont créés et conceptualisés par Terre des Jeunes et l’unité de support des UNVs. La production des spots est réalisée dans les studios de MINUSTAH FM.Lire la suite

Gonaïves, Haïti: Le bureau de Terre des jeunes Gonaïves est remis à neuf

 

 

 

 

 

Suite à un support en argent de Terre des jeunes Transnational qui nous était arrivé en toute dernière transaction par FONKOZE, le bureau est enfin reparé dans sa plus belle dimension. Nous sommes heureux, il est plus beau qu'avant. Des étagères ont finalement été construites à un nivau dépassant celui que l'eau avait atteint. Les étagères serviront de place aux documents et aux papiers importants de l'organisation. La bannière de TDJ a été refaite et la pépinière a été nettoyée et rénovée. 
 

 

 

 

 

 

 Au lieu de répartir les fonds entre les différents membres, tout le monde s'est entendu sur :

1) Sur la rénovation du burau qui est un espace commun pour tout les membres.
 
2) Sur un repas harmonieux avec tous les membres dans un restaurant pour récompenser  leur efforts.

 Lire la suite

Maroc (archives): Maroc -- Sensibilisation à la sauvegarde des palmiers

 

Dans le cadre de son plan d’action, l’Association Terre des Jeunes ouvre son année scolaire 2008/2009 avec l’organisation d’une journée de sensibilisation sur la thématique de la protection des palmiers dans le cadre général de la préservation de la Nature.

 

 

Gonaïves, Haïti: Terre des jeunes est touché par le désastre qui a frappé Les Gonaïves en septembre

La ville des Gonaïves a été touchée durement, une fois de plus, par les pluies diluviennes qui se sont abattues sur la ville au mois de septembre.

Malgré que notre bureau de TERRE DES JEUNES GONAIVES se trouve légèrement en altitude, nous avons perdu tous les documents et matériels que nous avons eu le soin d'acheter et collecter pendant quatre ans. Jusqu'à date nous sommes encore là et vivants et si impuissants devant ces décombres et  toutes ces pertes en vies humaines, en matériel agraire, en récoltes et en infrastructures. Mais, nous savons que bien des projets nous attendent. Cet événement nous rend encore plus déterminés que jamais à poursuivre notre lutte pour un environnement meilleur.

Notre équipe prépare son prochain message : Il faut déplacer la ville vers les montagnes et reboiser le morne. Mais, notre travail ne fait que commencer.
 
Regardez bien les traces noires à l'interieur du bureau c'etait le niveau de l'eau dans la zone du bureau. Pourtant, nous sommes 3 mètres plus haut que le centre ville.

POUR D'AUTRES PHOTOS, VOIR NOTRE GALERIE PHOTO http://reforestation.net/image/tid/10.
 
Augustin Dieuseul

Syndiquer le contenu