PARRAINER VOTRE ARBRE EN 2018

http://terredesjeunes.org/cotedivoire/plantez
En 1960, le couvert forestier s’étendait sur plus de 16 million d’hectares. Le pays qui venait d’acquérir son indépendance, mise alors sur ces ressources naturelles, encourage le développement de l’agriculture et l’exploitation du bois (grume). Aujourd’hui, avec l’exploitation agricole extensive basée sur la technique des cultures itinérantes sur brûlis, l’exploitation minière et mécanisée du bois, ajouté à cela, les feux de forêt, le couvert forestier ne s’étend plus que sur environ 2 million d’hectares. D’une spéculation à l’autre et d’une année à l’autre, la production totale exprimée en tonnes de produits s’est accrue. Cet accroissement n’est nullement le fait d’un gain de productivité; mais il est étroitement lié à l’accroissement des superficies cultivées et du nombre des actifs du secteur. Au niveau des superficies, les spéculations agricoles couvraient en 1965 une superficie totale de 1 900 000 ha soit 6% du territoire national. En 1975, elles en occupaient 11 % et en 1990, 23 % soit 7 500 000 ha.

Depuis 2000, la situation s’est aggravée avec la crise socio – politique où plusieurs parcs nationaux et réserves ont été pillés. La population ivoirienne quant à elle, n’est pas intéressée par l’état de la forêt car elle n'est pas toujours impliquée ou sollicitée dans les projets de protection mis en place et par l’Etat et par les organisations non gouvernementales. Ainsi, nous résumons que la situation relative à l'Environnement répond à deux problématiques inter reliées :
· La première concerne la dégradation de l'environnement biophysique, liée à l'épuisement et à la détérioration des ressources. Cette situation inquiète, car elle met en péril la qualité de vie, voire même la survie.

· La deuxième est celle de l'aliénation des personnes et des sociétés au regard de leur milieu de vie, à laquelle s'ajoute un manque de solidarité à l'égard des autres vivants de cette planète. Il devrait pourtant développer un sens du partage équitable et de la responsabilité quant à l'utilisation judicieuse et au développement durable des ressources collectives
Il s’agit donc pour nous, de répondre à ces deux problèmes en incitant les ivoiriens, les entreprises et toutes autres institutions, à s'engager dans un esprit de solidarité afin d’aider à maintenir notre environnement, partager des moments privilégiés, créer un lien entre un Ivoirien et son environnement, donner un avenir à nos enfants par un vaste programme de reboisement à travers un projet de parrainage d’arbre.
Il suffit de vous inscrire sur le site internet http://terredesjeunes.org/cotedivoire/plantez ( nous recevrons un mail) ou simplement d'envoyer un texto à partir du réseau d’un opérateur téléphonique, de débourser la somme de 500 F CFA auprès des structures agrées, pour que lui soit dédié UN ARBRE. Il pourra aussi choisir l’espace où planter son arbre qui sera étiqueté en son nom ; il pourra visiter son arbre à tout moment, tout comme chaque entreprise, ou structure public ou privée. les zones couvertes sont indiquées sur la carte

Contacter nous: bohui.melaire@terredesjeunes.org / mathias.sidiki@terredesjeunes.org

Translation Note: The ranska version of this content is being displayed because the suomi translation is unavailable.
Ryhmät: